Quintessence, le festival international du film de Ouidah s’exporte à Melun en France du 7 au 10 mars 2007. Trois longs métrages et un court métrage primés à la 5ème édition de Quintessence (Janvier 2007) seront projetés à l’auditorium de l’Astrolabe en présence des artistes. Ces projections s’inscrivent dans le cadre des activités liées au jumelage de Ouidah (Bénin) et de Melun (France).
quintessence_img.jpgInitié par le cinéaste béninois Jean Odoutan, Quintessence, le festival international du film de Ouidah se déroule tous les ans. Il se positionne comme un créneau de promotion de films nouveaux, pertinents et originaux et de dialogue multiculturel. Les sélections officielles du festival sont constituées de longs métrages de fiction (cinéma et télévision) de courts métrages de fiction et de documentaires.
Voici les œuvres primées à la 5ème édition :

  • Python Royal, grand prix du festival : "Si le vent soulève les sables" de Marion

Hänsel (Belgique)

  • Python Pygmée, prix du court-métrage : "Binta et la grande idée" de Javier

Fesser (Espagne-Sénégal)

  • Python Papou, prix du documentaire : "Calypso at Dirty Jim's " de Pascale Obolo (Trinidad) - Mention spéciale du jury : "Congo River" de Thierry Michel

(Belgique-Congo) - Encouragements du jury : "Juste un peu d'amour" de Jemima Catraye (Bénin) .

  • Python Children, prix du public : "Héritages, la sorcière" de Francis Zossou

(Bénin)

  • Prix Henri Duparc : "Bul Deconné" de Massaer Seng et Marc Picavez

(France-Sénégal, long métrage). Python à Tête noire, Prix du scénario : "Kinshasa Palace" de Zéka Laplaine (RDC)
Jean Odoutan a également fondé l’Institut Cinématographique de Ouidah (ICO), première école africaine gratuite de l'image, du son et de réalisation de films d'Animation.