« Les voitures connaissent, pour la plupart d’entre elles, une seconde vie…L’Afrique est, depuis des dizaines d’années, la première terre d’élection pour des milliers de véhicules d’occasion…Les filières sont bien en place…Enquête, au Bénin, de nos envoyés spéciaux … »
 C’est par ces propos que le reportage sur le Bénin a été introduit hier (06/02/07) soir sur le JT. On nous explique en substance comment la filière fonctionne et qui sont les destinataires des véhicules d’occasion. Le reportage a souligné au passage le talent des mécaniciens et garagistes béninois qui ressuscitent les voitures pourries (venues de l’Europe) et qui leur donnent la chance de vivre longtemps.
Cependant, je suis resté sur ma faim. Le reportage n’a pas montré comment la filière était organisée à partir de l’Europe. Il n’a pas évoqué non plus les problèmes environnementaux que constituent ces voitures qui s’en vont mourir en Afrique. Je trouve par ailleurs bizarre le sous-titrage des interviews présentées dans le reportage, surtout que les phrases utilisées par les interviewés étaient quasiment reprises. Est-ce qu’ils parlaient un français de martiens ? Est-ce parce qu’ils avaient un petit accent ? Faites vous une opinion en allant voir le reportage sur le site de France2